Get Adobe Flash player

De la création de l'École à nos jours

13 mars 1804

La loi impose officiellement la nécessité de l'obtention de la licence en droit pour pouvoir exercer la profession d'avocat. Cette obligation existait déjà avant la révolution de 1789. Elle avait été supprimée en 1790, dans le cadre général de la suppression de la profession.

14 décembre 1810
Décret de rétablissement des Ordres d'avocats, supprimés à la Révolution. Les Conseils de l'Ordre sont chargés de la formation des avocats stagiaires.

26 juin 1941
Création du CAPA, Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat, délivré à l’issue d’une année d’enseignement théorique et pratique.

1965
Alors même qu’aucun texte ne l’imposait, le Barreau de Paris, à l’initiative du Bâtonnier Albert Brunois, décide de la création de l’Institut du Barreau, qui organise notamment des exercices pratiques pour les avocats stagiaires.

31 décembre 1971
La loi n° 71-1130 donne la consécration législative à cette initiative et crée les Centres de Formation Professionnelle des Avocats, CFPA, qui deviendront ultérieurement CRFPA, Centre Régionaux… Il s’agit de compléter et de parfaire, à la sortie des Universités, la formation des jeunes avocats. Un centre de formation est institué auprès de chaque Cour d’appel.

30 juin 1977
La loi exige dorénavant la maîtrise de droit, en remplacement de la licence exigée antérieurement

2 avril 1980 Un décret instaure un examen d'entrée aux centres de formation professionnelle. Ces centres sont désormais en charge de la préparation au CAPA, en lieu et place des Universités.

1981

Création à Paris du premier des Centres de Formation Professionnelle des Avocats, rue du Colonel Combes, dans le 7e arrondissement.

1995

Le centre prend sa dénomination actuelle d’EFB, École de Formation Professionnelle des Barreaux de la Cour d’appel de Paris ; ces barreaux sont ceux d’Auxerre, Bobigny (Seine-Saint-Denis), Créteil (Val-de-Marne), Evry (Essonne), Fontainebleau, Meaux, Melun, Paris et Sens.

2000

Création des antennes de Bobigny et Créteil pour faire face à l’augmentation significative du nombre d’élèves avocats.

Janvier 2005

Entrée en vigueur de la loi n° 2004-130 du 11 février 2004 (décret d’application 2004-1386 du 21 décembre 2004) : la formation continue des avocats est rendue obligatoire, 20 heures annuelles ou 40 heures sur 2 ans.

Janvier 2006

La formation initiale qui prépare les élèves avocats au CAPA fait l’objet de modifications significatives, dont la durée du cursus qui passe de 12 à 18 mois et la création du PPI, le Projet Pédagogique Individuel.

Novembre 2010

Le Conseil d’administration de l’EFB vote le déménagement de l’École et la construction de ses nouveaux locaux à Issy les Moulineaux.

Janvier 2013

Emménagement de la nouvelle EFB à Issy-les-Moulineaux

                                           

                                                                         Henri LECLERC

                                                      Parrain de la promotion 2015 - 2016

Henri LECLERC est d’abord un avocat.

En totalité, en plénitude, à chaque seconde de sa vie, c’est un infatigable défenseur.

Il porte la robe depuis 1955. Il a été Secrétaire de la Conférence et Membre du Conseil de l’Ordre.
Fondateur en 1973 du mythique cabinet « Ornano » où sont intervenus plus d’une centaine d’avocats au fil des années, il a toujours œuvré pour donner la meilleure défense à tous, y compris aux personnes les plus démunies.

Epousant les difficiles causes des paysans travailleurs, des syndicats de pêcheurs, des immigrés, des mineurs de fond et de criminels endurcis, militant sans relâche pour l’amélioration des conditions de détention dans les prisons, contribuant chaque fois que l’occasion lui est donnée à la défense d’une presse libre et indépendante, il arpente tous les terrains de la défense, se pénètre des hommes pour les comprendre, dialoguer et mieux les défendre. Et lorsqu’il tonne c’est pour mieux protéger les principes fondamentaux comme celui du secret professionnel qui lie l’avocat et son client.

Mais Henri Leclerc est aussi beaucoup plus qu’un avocat.

Il a présidé la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1995 à 2000, instaurant une limitation du mandat de Président. Il est Vice-président de la CNCDH.

Ses avis sont lumineux. Sa rigueur, sa clairvoyance, sa générosité en font une des figures du Palais, parmi les plus grandes du Siècle.

Henri Leclerc va fêter ses 60 ans de Barreau en 2015. Il continue d’arpenter les Tribunaux et les Cour, avec la même conviction, le même enthousiasme, le même acharnement, car selon ses propres mots : « L’homme ne peut pas se contenter de vivre pour lui-même ».



  

                                              


                                                                 Ana PALACIO - Guido RAIMONDI
                                                            Parrains de la promotion 2016 - 2017

Ana Palacio est avocate internationale spécialisée en Droit international et de l’Union européenne. Elle est membre du Conseil d’Etat (2012). Elle est membre d'honneur de la Fondation Conseil Espagne-Etats-Unis. Elle est aussi membre du Conseil d’administration d’Enagás (2014), entreprise de gestion du réseau espagnol du gaz, et de Pharmamar, établissement leader en biotechnologie (2009).

Mme. Palacio est membre du Conseil international d’Investcorp (2008), firme en tête mondiale en gestion d’investissements alternatifs. Elle fait aussi partie du Conseil scientifique du Real Instituto Elcano (2015) ; du Conseil de l’Atlantic Council des Etats Unis, du Global Agenda Council du Forum économique mondial (2014) et de la Fondation pour le droit continental (2015). Elle est, depuis 2014, professeur invitée du Edmund E. Walsh School of Foreign Service de l’Université de Georgetown.

Mme. Palacio a reçu le "2016 Sandra Day O’Connor Justice Prize" pour sa contribution exceptionnelle à l’Etat de droit, la justice et les droits de l’homme. Elle publie régulièrement ses articles dans plusieurs milieux d’opinion, notamment dans Project Syndicate.

Guido Raimondi, né à Naples (Italie) en 1953, ancien conseiller de la Cour de cassation italienne, et juge de la Cour européenne des droits de l’homme depuis le 5 mai 2010. En septembre 2012 il a été élu Président de section et vice-Président de la Cour pour un mandat de trois ans à partir du 1er novembre 2012.
Il est magistrat depuis 1977. Dans la première partie de sa carrière il a exercé ses fonctions dans les tribunaux de première instance, en traitant des affaires civiles et pénales, jusqu’en 1986, quand il a été détaché auprès du Service juridique du Ministère des affaires étrangères (Servizio del Contenzioso diplomatico).
Entre 1989 et 1997 il a été co-Agent du Gouvernement italien auprès de la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.
Entre 1997 et 2003 il a exercé ses fonctions à la Cour de cassation, d’abord au Parquet général et après à la Cour en tant que conseiller. Dans la même période il a été occasionnellement juge ad hoc à la Cour européenne des droits de l’homme.
En mai 2003 il rejoint l’Organisation internationale du Travail (OIT) en tant que Conseiller juridique adjoint. En février 2008 il devient Conseiller juridique (Legal Adviser) de l’organisation, fonction qu’il exerce jusqu’au commencement de son mandat à la Cour de Strasbourg.
Il est Président de la Cour européenne des droits de l’homme depuis le 1er novembre 2015.


Il est l’auteur de nombreuses publications dans le domaine du droit international, en particulier sur les droits de l’homme.



 

EFB
1, rue Pierre-Antoine Berryer

92130 Issy-les-Moulineaux
Tél : 01 80 22 01 53

Facebook Twitter Viber 

 

Réalisation : Agence Web Conseil