Get Adobe Flash player

Un enseignement concret, proche de la réalité, basé sur la pratique

Le temps de formation est de dix-huit mois et se décompose en trois périodes de six mois chacune :

  • six mois d’enseignement à l’EFB, représentant environ 350 heures ;
  • six mois consacrés à la réalisation d’un projet pédagogique individuel (PPI) ;
  • six mois consacrés à la réalisation d’un stage en cabinet d’avocat (stage final).

La formation à l’EFB peut débuter au choix, sous réserve d’un équilibre des effectifs, par la période d’enseignement des fondamentaux, ou par le PPI.

L’élève avocat peut choisir d’inverser les enseignements et le PPI après validation par l’EFB. Le stage en cabinet est toujours programmé en troisième période.

Les enseignements sont regroupés sur six mois représentant environ 350 heures.


Les élèves avocats ont l’obligation de prêter le petit serment lors de la rentrée solennelle et de respecter les règles déontologiques propres à la profession d’avocat, notamment la confidentialité et le secret professionnel.
À défaut, ils ne peuvent pas effectuer leurs différents stages de formation.

Les élèves avocats seront amenés à suivre indifféremment leurs cours sur les différents sites, selon le planning qu’ils reçoivent de l’école :
- Issy-les-Moulineaux - EFB - 1, rue Pierre-Antoine Berryer 92130 ;
- Bobigny - la Maison de l'Avocat - 9, rue de l'indépendance 93000 ;
- Créteil - Université de Paris Est-Créteil - 83/85, avenue du Général de Gaulle 94010.

Chaque élève avocat sera donc potentiellement amené à suivre ses cours dans chacune de ces 3 antennes.

Les cours du 1er semestre auront lieu du lundi 11 janvier au vendredi 18 juin 2021 ; les révisions et examens du lundi 21 au vendredi 25 juin 2021.
Les cours du 2nd semestre auront lieu du lundi 21 juin au vendredi 10 décembre 2021 ; les révisions et examens du lundi 13 au vendredi 17 décembre 2021.

Les élèves avocats pourront suivre leur scolarité selon différents régimes :

- « Classique » : les élèves avocats ont cours toute la journée, de manière continue ou isolée, aussi bien le matin que l’après-midi et le soir, l’amplitude horaire pouvant s’étendre de 8h00 à 22h00. Ce régime permet à l’élève avocat de choisir de suivre les enseignements fondamentaux au premier ou deuxième semestre ; 

- « Alternance » : les élèves avocats peuvent, dans la limite des places disponibles, suivre leur scolarité en alternance. Ils ont cours le matin puis effectuent un stage l’après-midi, soit dans un cabinet, soit dans un service juridique. Ils ont aussi régulièrement cours le samedi. Attention, en fonction de leur choix de parcours de spécialisation, les élèves avocats peuvent également avoir cours le soir pendant deux ou trois semaines ;

- « Salarié » : le bénéfice de ce régime peut être accordé aux élèves avocats titulaires au 1er janvier 2021 d’un contrat de travail à temps plein dans un domaine juridique. Leur activité salariée sera validée au deuxième semestre au titre du PPI. Il n’est donc pas possible d’opter pour ce régime en choisissant de suivre les enseignements au deuxième semestre.
Ces élèves avocats ont cours au premier semestre le soir de 18h00 à 22h00 et régulièrement le samedi matin. Il leur appartient de vérifier la compatibilité de leur choix de parcours de spécialisation avec le régime salarié.

Les élèves avocats choisissant le régime « alternance » ou le régime « salarié » sont informés que le rythme et la charge de travail au sein de l’école sont rigoureusement les mêmes pour l’ensemble des élèves avocats. Aucun aménagement de scolarité ne sera accordé. L’élève avocat doit s’assurer de la compatibilité de son activité avec ses choix de régime et de combinaisons de parcours de spécialisation.

Le Projet Pédagogique Individuel (PPI) peut consister en un stage effectué :
- pendant six mois dans une structure liée au monde du droit en France, hors cabinet d’avocats : entreprise, ministère, AAI, organisation professionnelle, association… ;
- pendant six mois à l’étranger dans une structure liée au monde du droit ou dans un cabinet d’avocats ;
- en juridiction : les futurs élèves avocats sont invités à prendre connaissance individuellement des modalités et dates de candidature à ces stages, en particulier concernant celles qui devront être déposées au plus tard en novembre 2019 pour les élèves avocats souhaitant effectuer leur PPI au 1er semestre ;
- à l’ordre des avocats de Paris en tant qu’assistant ordinal attaché à un membre du conseil de l’ordre.

Une formation (M2 juridique, MS, LLM ou partenariat international de l’EFB) suivie dans un établissement français ou à l’étranger. À ce titre, l’EFB a conclu de nombreux accords avec des universités et des écoles étrangères permettant de suivre des programmes adaptés au rythme des études. Les dates et les modalités d’inscription de ces programmes sont détaillées.

Un contrat de travail pendant 6 mois ou dans le cadre du régime salarié ; seuls les élèves avocats justifiant d’un emploi à temps plein en lien avec le monde du droit pourront le valider au titre du PPI. Le choix du PPI doit être réalisé avec vigilance et sérieux et s’inscrire dans un projet professionnel cohérent.

Ce stage est une occasion unique d'ouverture sur le monde juridique.

Attention : une fois votre  PPI validé par le service du PPI, vous vous engagez définitivement à effectuer votre stage au sein de l'organisme choisi.

Un stage de six mois en cabinet d'avocats est prévu en troisième période de formation.
Il précède l'obtention du CAPA et l'inscription au Grand Tableau. L'importance de ce stage est donc capitale pour l'avenir des élèves avocats.
Dans le cadre de ce stage, les élèves avocats doivent faire l’expérience des différents aspects de l’activité d’un cabinet : la réception du client, les techniques de consultation, la rédaction d’actes de procédure, les suivis d’audience, la compréhension des méthodes de facturation et les différentes problématiques liées à la gestion du cabinet.
Le stage final est destiné à donner à l’élève avocat l’aisance attendue pour exercer le métier d’avocat dès la prestation de serment. Le choix du stage doit être réalisé avec vigilance et sérieux et s’inscrire dans un projet professionnel cohérent.

Présentation

L’élève avocat doit respecter son engagement envers son maître de stage, une fois sa parole donnée ou sa convention signée et cela, jusqu’au début du stage.
Le cabinet d’avocats dans lequel doit être effectué le stage doit en principe être localisé en France, sauf exceptions prévues à l’article 59 du décret du 27 novembre 1991 qui prévoit, en son alinéa 3, la possibilité d’effectuer la moitié de son stage final dans un cabinet à l’étranger.

Stage final en France

Le maître de stage doit être inscrit au tableau et doit impérativement avoir prêté serment depuis plus de 4 ans à compter du 1er janvier de l’année en cours.
Plusieurs possibilités s’offrent à l’élève avocat pour la validation de son stage :
- le stage peut être effectué dans un cabinet ne dépendant pas du barreau de Paris ;
- l’élève avocat peut réaliser deux stages de trois mois au sein de deux cabinets d’avocats à la cour différents (il faudra alors que l’élève transmette simultanément à l’EFB les deux fiches de liaison indiquant les informations sur les deux cabinets).

Stage final à l’étranger

Plusieurs possibilités s’offrent à l’élève avocat pour la validation de son stage : le stage peut être effectué sous la direction d’un maître de stage qui exerce depuis plus de quatre ans, sous l’un des titres professionnels énumérés à l’article 201 du décret,
- dans un État membre de l’Union d’Européenne ;
- dans un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou au sein de la Confédération suisse.
La durée du stage ainsi effectué à l’étranger ne peut dépasser les trois mois et doit être complétée par un stage de 3 mois en France.

Important : dans le cadre d’un stage à l’étranger, l’élève avocat doit communiquer une attestation d’assurance rapatriement et santé couvrant l’intégralité de son voyage ainsi que la copie de l’écran de l’inscription de son séjour sur le portail Ariane avant la signature de la convention de stage. 
EFB

Tél : 01 80 22 01 53
Etablissement accessible 
aux PSH (personnes en
situation de handicap)

referent.handicap@efb.fr



 

 

 

Réalisation : Agence Web Conseil